Une fascination pour les ouvrages hydrauliques hollandais

Sans ces écluses, barrages et stations de pompage, vous et moi n'aurions pas les pieds secs.

Rencontrez l’auteur

Luuk Kramer

Luuk est un photographe professionnel et se concentre principalement sur la photographie d'architecture. Dans ce genre très spécifique, il parvient à se distinguer avec son style caractéristique et ses photos de drones. Luuk est également fasciné par les ouvrages hydrauliques néerlandais. Il les photographie non seulement aux Pays-Bas, mais dans le monde entier.

Les ouvrages hydrauliques sont l’un des produits les plus célèbres des Pays-Bas. Sans ces écluses, barrages et stations de pompage, vous et moi n’aurions pas les pieds secs. Cela m’a toujours fasciné. Les ouvrages hydrauliques sont non seulement très fonctionnels, mais souvent aussi très beaux à voir et ils occupent une place particulière dans le paysage. J’avais l’idée de faire un livre à ce sujet depuis longtemps, mais le projet était en veilleuse. S’il m’arrivait d’être à proximité d’un ouvrage hydraulique spécial, je le prenais en photo, mais cela s’arrêtait là. Jusqu’à ce que quelqu’un d’autre publie un livre sur les barrages et les digues aux Pays-Bas. J’avais raté ma chance en ce qui concerne les barrages et les digues. Mais il n’y avait pas encore de livre sur les ouvrages hydrauliques. C’est à ce moment que j’ai compris : c’est maintenant ou jamais.

Projet accéléré

Personnellement, j’ai l’impression d’être en vacances quand je parcours les Pays-Bas pour photographier des installations hydrauliques. J’adore chercher les ouvrages hydrauliques les plus beaux, les plus fous ou les plus extraordinaires. J’ai donc pris beaucoup de plaisir à réaliser le projet ‘Waterwerken in Nederland’ (Ouvrages hydrauliques aux Pays-Bas). Les digues et les barrages n’étaient plus une option, mais je pouvais toujours faire un livre sur d’autres ouvrages hydrauliques aux Pays-Bas, tels que les écluses, les barrières et autres. C’est pourquoi j’ai rapidement approché une maison d’édition pour leur présenter mon idée.

Heureusement, l’idée leur a plu. J’ai ensuite mis sur pied un comité de rédaction spécialisé dans la gestion de l’eau et je me suis rapidement mis au travail. Faire des recherches, lire des livres, parler beaucoup avec les gens, trouver des endroits et faire une sélection des 50 ouvrages hydrauliques les plus importants des Pays-Bas. Le livre était prêt après deux ans et demi. Imprimé et tout. La préparation a pris beaucoup de temps, mais lorsque je vois le livre maintenant, avec toutes les photos que j’ai prises, j’en suis assez fier.

Tradition et innovation

Le livre contient non seulement des photos, mais également des descriptions sur la conception, le fonctionnement, un peu d’histoire et le futur. Quel est l’impact de l’élévation du niveau de la mer ? Que faisons-nous avec les vieilles écluses ? Est-ce qu’on les conserve en raison de leur valeur historique ? Ce sont des questions qui sont toutes abordées dans le livre.

Canon EOS 5D Mark II

ISO
100
Focale
24 mm
Vitesse d’obturation
1/200 sec.
Diaphragme
f/11

En plus des installations hydrauliques bien connues telles que la « Maeslantkering » (la barrière de protection du pays de la Meuse) au Hoek van Holland ou la « Stormvloedkering » (la barrière anti-inondation) en Zélande, il existe de nombreux ouvrages hydrauliques anonymes. Notre pays possède par exemple un nombre incroyable de petites écluses et de stations de pompage. Je tiens également à les montrer, car elles sont utiles pour la gestion des eaux aux Pays-Bas. Cela en a fait un livre très complet.

 Mes photos ne sont peut-être pas des œuvres d’art, mais ensemble, elles racontent une histoire importante.

Quand je photographie des ouvrages hydrauliques, j’estime qu’il est important que les photos soient aussi nettes que possible. Cela vaut d’ailleurs aussi pour le reste de mes photos d’architecture. C’est pourquoi j’utilise ce qu’on appelle le « sweet spot » de mes objectifs, pour tirer le maximum de mes objectifs au niveau de la netteté et du contraste.

Astuce: utilisez le « sweet spot » de votre objectif

C’est-à-dire le réglage de diaphragme sur lequel votre objectif est le plus net. Le réglage idéal est généralement proche de la valeur f/8.

Ouvrages hydrauliques uniques

L’un des ouvrages hydrauliques qui se démarque le plus à mon avis est le barrage de Driel. Les arches de ce barrage ne sont pas seulement fonctionnelles, elles créent également de belles lignes. En prenant une photo en noir et blanc et en augmentant le contraste, les formes ressortent parfaitement.

Les Pays-Bas sont renommés dans le monde entier pour leurs ouvrages hydrauliques innovants.

Canon EOS 5D Mark II

ISO
100
Focale
45 mm
Vitesse d’obturation
1/200 sec.
Diaphragme
f/11

Un autre ouvrage hydraulique que je trouve très spécial est le barrage gonflable près de Kampen. C’est tellement étrange et en même temps très beau du point de vue architectonique. En fait, il s’agit d’une chambre à air de vélo en caoutchouc. En gonflant la chambre à air en caoutchouc, les hautes eaux sont arrêtées pendant une tempête. Le barrage gonflable est joli tour de force en matière de gestion des eaux et est également considéré comme tel dans le reste du monde.

The Dutch approach

Ce n’est pas surprenant qu’on trouve des ouvrages hydrauliques d’architectes néerlandais dans le monde entier. Je travaille actuellement sur un nouveau livre « Dutch Waterworks Worldwide », faisant suite à « Waterwerken in Nederland ». J’ai depuis voyagé au Suriname, au Japon et en Afrique du Sud. Bientôt, je retourne au Japon, où ils ont réalisé tellement de choses dans le domaine de la gestion des eaux.

Ce qui a commencé comme de la photographie d’ouvrages hydrauliques est devenu quelque chose de beaucoup plus grand.

Canon EOS 5DS R

ISO
100
Focale
105 mm
Vitesse d’obturation
1/160 sec.
Diaphragme
f/8
Canon EOS 5D Mark III

ISO
100
Focale
32 mm
Vitesse d’obturation
1/250 sec.
Diaphragme
f/8
Canon EOS 5D Mark III

ISO
100
Focale
24 mm
Vitesse d’obturation
1/250 sec.
Diaphragme
f/8
DJI (FC220)

ISO
100
Focale
5 mm
Vitesse d’obturation
1/1250 sec.
Diaphragme
f/2.2
Canon EOS 5D Mark III

ISO
100
Focale
24 mm
Vitesse d’obturation
1/320 sec.
Diaphragme
f/8

Les ouvrages hydrauliques revêtent une grande importance pour les problèmes actuels dans le monde, tels que les inondations et l’élévation du niveau de la mer. Le changement climatique joue donc certainement un rôle dans le livre Dutch Waterworks Worldwide.

DJI (FC220)

ISO
100
Focale
5 mm
Vitesse d’obturation
1/3268 sec.
Diaphragme
f/2.2

Prenons l’un des ingénieurs en hydraulique les plus célèbres des Pays-Bas, Johannis de Rijke. Le gouvernement japonais l’a engagé plusieurs fois pour l’aider à trouver une solution pour une rivière qui ne cessait de sortir de son lit. La rivière s’envasait constamment. De Rijke a eu l’idée de construire un barrage sur une rivière de 200 mètres de large. De ce fait, l’eau coulait comme dans un entonnoir. Le résultat ? Le débit a été doublé, de sorte que la rivière ne s’envase plus. Je pense que c’est un bon exemple d’une approche « out of the box » typiquement hollandaise. Avec mes photos, je partage ces histoires avec d’autres.

Résumé

Luuk est un photographe d’architecture, fasciné par les ouvrages hydrauliques. Au début, il lui arrivait de photographier des ouvrages hydrauliques de temps à autre, mais sa passion l’a finalement poussé à publier le livre « Waterwerken in Nederland ». Les Pays-Bas sont également renommés dans le monde entier pour leurs ouvrages hydrauliques innovants. C’est pourquoi Luuk travaille à la suite de son premier livre, intitulée « Dutch Waterworks Worldwide ».

Inspiré(e)?

Dans ce cas, créez maintenant

Photographier tous les pays du monde

Un portrait où vous pouvez voir dans les yeux de quelqu'un que cette personne a eu une vie particulière, je trouve ça très beau.
Livre photo