Traînées de condensation, signaux lumineux et moteurs à réaction étourdissants

Pendant les meetings d’aviation, j'apprécie intensément la vie, chaque centième de seconde.

Rencontrez l’auteur

Frans Margadant

Frans est un vidéaste et photographe passionné de photographie aéronautique. Plus la vitesse de l'avion est élevée, plus son enthousiasme est grand. Frans visite donc régulièrement des spectacles aériens, avec ‘Frisian Flag’, l’exercice annuel des forces aériennes des Pays-Bas comme apothéose. Il considère la capture de moments spéciaux comme son plus grand défi. Envie de voir plus de ses photos ? Jetez un coup d’œil sur fransmargadant.nl

Expert d’expérience

Sony RX10IV

ISO
100
Focale
217 mm
Vitesse d’obturation
1/400
Diaphragme
f/4

Depuis mon plus jeune âge, j’admire l’aviation. Le fait que mon père et mon beau-père aient tous deux travaillé pour les Forces Aériennes Royales y est sans aucun doute pour quelque chose. Bien qu’ils n’aient pas beaucoup parlé de leur travail, en raison de leur secret professionnel en tant que soldat, je suis rapidement devenu enthousiaste à propos de tout ce qui concerne l’aviation. Enfant, je visitais régulièrement un spectacle aérien avec mon père. Je trouvais ça super ! En fait, cela n’a jamais changé. J’aime toujours regarder des avions de chasse et des spectacles aériens. La seule différence est que j’emporte maintenant mon appareil photo et que je veux photographier l’action aussi bien que possible.

Fusées éclairantes et vagues de chaleur

Sony RX10IV

ISO
100
Focale
187 mm
Vitesse d’obturation
1/500
Diaphragme
f/5

Les journées des forces aériennes et les meetings d’aviation garantissent toujours du spectacle. On est à chaque fois surpris par des formations spéciales, les turboréacteurs assourdissants, les traînées de condensation et les fusées éclairantes (des boules de feu/lumière qui sont tirées pour protéger le pilote et son avion contre les missiles thermo-guidés, ndlr). Capturer ces moments spéciaux avec mon appareil photo est mon plus grand défi. La photographie d’aviation n’est pas toujours facile. Vous devez faire face à des vitesses extrêmes et la météo joue un rôle majeur. De plus, vous devez tenir compte des manœuvres soudaines, des conditions d’éclairage changeantes et des effets spéciaux. En photographiant, je recherche constamment les meilleurs réglages.

Nikon Z6

ISO
140
Focale
500 mm
Vitesse d’obturation
1/800
Diaphragme
f/6.3

Les vagues de chaleur (vapeur au-dessus de la piste, ndlr) compliquent également une bonne prise de vue. Cette vapeur attire l’attention de la mise au point automatique dans votre appareil photo, ce qui fait que la mise au point automatique passe de l’avion aux vagues de chaleur. En conséquence, les vagues de chaleur sont nettes et l’avion est flou sur la photo. Pour éviter cela dans ce type de situation, je fais la mise au point manuellement en visant un point où l’avion va passer. Ensuite, c’est une question d’appuyer sur le déclencheur au bon moment. 

M’exercer à l’aérodrome local

Si vous voulez prendre de meilleures photos, vous devez y investir du temps et des efforts. C’est pourquoi je photographie régulièrement de petits avions à l’aérodrome de Teuge. C’est tout près d’où je vis. Cela en fait l’endroit idéal pour expérimenter la photographie. J’aime aussi tester mon nouvel équipement photographique ici. S’il y a un grand spectacle aérien, je peux en tout cas utiliser mon appareil photo sur le pilote automatique. 

Nikon Z6

ISO
140
Focale
300 mm
Vitesse d’obturation
1/1000
Diaphragme
f/7.1
Sony RX10IV

ISO
100
Focale
114 mm
Vitesse d’obturation
1/400
Diaphragme
f/5
Nikon Z6

ISO
800
Focale
200 mm
Vitesse d’obturation
1/4000
Diaphragme
f/8

Visiter des spectacles aériens ensemble

Sony RX10IV

ISO
100
Focale
210 mm
Vitesse d’obturation
1/400
Diaphragme
f/5

Environ six fois par an, je visite un spectacle aérien aux Pays-Bas. Parfois, j’y vais tout seul, pour pouvoir me concentrer pleinement sur la photographie. Mais j’y vais aussi régulièrement avec ma femme ou des amis photographes. Entre les actions, il doit également y avoir de la place pour des moments conviviaux. J’ai vraiment de la chance avec ma femme, car le bruit des avions ne l’énerve pas. Au contraire même, elle le trouve au moins aussi beau que moi. Avec des amis, il m’arrive d’aller voir un spectacle aérien en Belgique ou en Allemagne. Notre sortie entre hommes. La dernière fois, c’était au Sanicole Airshow en Belgique. En plus des avions de chasse, on y voit également des hélicoptères et de vieux avions de guerre. 

Frisian Flag

Nikon Z6

ISO
800
Focale
600 mm
Vitesse d’obturation
1/2000
Diaphragme
f/6.3

L’exercice de la force aérienne internationale Frisian Flag, depuis la base aérienne de Leeuwarden, est mon préféré. Chaque année, des avions de chasse viennent ici pour s’entraîner au-dessus de la mer du Nord. L’année dernière, des avions sont arrivés des États-Unis, de Pologne, d’Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et de Suisse. Cinquante jets partent deux fois par jour. Et cela pendant deux semaines. Il s’agit de l’un des plus grands événements aéronautiques d’Europe. De ce fait, l’événement attire de nombreux visiteurs. Personnellement, j’essaie d’éviter la foule. Dans la mesure du possible, je cherche donc un endroit unique, un peu à l’écart des ‘spotters’.

Je cherche délibérément des endroits où il n’y a personne d’autre.

Ce n’est pas mon objectif de photographier tous les avions à partir de la ‘butte des spotters’. Je préfère de loin une photo vraiment spéciale plutôt qu’une centaine de photos nettes qui se ressemblent toutes. Écouter la communication entre pilotes, via un scanner numérique, m’aide à cet égard. Cela me permet de savoir exactement où et quand quelque chose se passera et je ne rate  jamais un instant. Bien sûr, il faut parfois avoir un peu de chance. Une réflexion de la lumière sur un avion, la postcombustion du turboréacteur d’un avion de chasse ou un pilote qui salue les spectateurs dans son cockpit donnent souvent ce petit plus à une photo. Ces détails font la différence entre une bonne photo et une photo de haut vol.

Sony RX10IV

ISO
100
Focale
220 mm
Vitesse d’obturation
1/800
Diaphragme
f/4

Il y a encore tellement de choses à voir

Un jour, je veux retourner aux États-Unis pour visiter l’Operation Red Flag. C’est le nec plus ultra en matière d’aviation. Bien que la démonstration Axalp des forces aériennes suisses semble très cool aussi. Leurs prouesses sont inimitables. Et tout se déroule en haute montagne ! Certains parlent de vol acrobatique, mais en fait, le terme vol artistique est plus approprié. Les pilotes sont tellement bien formés ! Avec mes racines suisses, je dois absolument y retourner un jour. En tout cas, je suis loin de m’ennuyer avec la photographie d’aviation. C’est sûr.

Résumé

Frans admire l’aviation depuis sa jeunesse. Pendant les spectacles aériens, il fait des photos en rafale. Toujours à la recherche de moments spéciaux ou de situations d’éclairage particulières. Frans estime que le défi de montrer les détails des avions ultra-rapides est ce qu’il y a de plus beau. Un jour, il espère visiter l’opération Red Flag, le plus grand exercice de l’armée de l’air au monde. Axalp dans les montagnes suisses est également sur sa bucketlist.

La photographie numérique, comment tourner les désavantages en avantages

Dommage d'être trop occupé avec vos paramètres. La photographie, c’est avant tout regarder !
Livre photo