Organiser son propre safari

Nous dormions sur le toit de la voiture et nous avons entendu des lions rugir au loin.

Rencontrez l’auteur

Alice van Kempen

Alice est lauréate du CEWE Photo Award 2019 dans la catégorie Humour. Elle a remporté ce prix avec son propre concept qu’elle a baptisé « furbex ». C’est-à-dire l'exploration urbaine avec une touche de fourrure. Alice photographie son chien dans des bâtiments abandonnés. Pensez aux châteaux, aux villas, aux écoles ou aux hôpitaux. La sécurité, tant pour son chien que pour elle-même, et le respect de l'endroit sont primordiaux pendant ses activités. Ses créations peuvent être vues dans les principaux magazines et livres du monde entier.

Nikon D850

ISO
125
Focale
170mm
Vitesse d’obturation
1/400
Diaphragme
f/10

Avec mon mari, j’ai fait de nombreux voyages en Afrique. Nous aimons particulièrement l’Afrique du Sud et la Namibie. Nous y sommes allés plusieurs fois. Le paysage accidenté et la faune sont incroyables. Le paysage est très diversifié, avec de vastes savanes et de hautes dunes de sable, des marais salants et des montagnes. De ce fait, vous ne savez jamais à l’avance quels animaux vous allez voir, ni si vous en allez voir. Une fois vous ne voyez rien, une autre fois les différentes espèces animales se succèdent rapidement. C’est ce qui rend la photographie animalière si amusante.  

Photographier la plus belle lumière

Je préfère absolument voyager à travers le pays de manière autonome. Aller où je veux aller. Ça me permet de déjà être au bon endroit tôt le matin, lorsque le soleil se lève et que la lumière est la plus belle. Il y avait par exemple longtemps que je voulais voir le lever du soleil dans la Dead Vlei en Namibie. Nous avons décidé de passer la nuit dans les environs. Notre réveil a sonné à quatre heures du matin et peu après, nous sommes partis. Dans l’obscurité, nous avons conduit jusqu’à l’entrée du parc. On voyait régulièrement des yeux d’animaux s’éclairer le long de la route sous l’effet des phares de la voiture.

Ce jour-là, nous étions les premiers arrivés dans la Dead Vlei.

Nikon D800

ISO
320
Focale
290mm
Vitesse d’obturation
1/1600
Diaphragme
f/10

Une fois arrivés sur place, une longue marche nous attendait. Mais nous étions là quand le soleil s’est levé sur les dunes de sable. Grâce à la position basse du soleil, les arbres morts au premier plan se sont transformés en silhouettes. Cela nous a non seulement permis de réaliser une belle photo, mais aussi de vivre un merveilleux souvenir. Le moment où la première lumière du matin brillait sur les dunes de sable était d’une beauté étonnante.

Passer la nuit dans la savane africaine

Nikon D800

ISO
1600
Focale
24mm
Vitesse d’obturation
13
Diaphragme
f/3.5

La liberté dont vous disposez lorsque vous voyagez à deux est formidable. Vous n’avez pas à tenir compte des autres. Si j’ai une certaine photo en tête, j’aime prendre tout le temps qu’il me faut. Au cours de nos voyages, il arrive souvent que nous passions la nuit dans un endroit complètement isolé de la civilisation. Mais bon, on n’est bien évidemment jamais tout seul. Il y a toujours des animaux sauvages dans les alentours. Voilà pourquoi nous dormons dans une tente sur la voiture. Mieux vaut ne pas se coucher par terre la nuit. Je me souviens un soir que nous étions dans notre tente en Namibie et que nous avons entendu des lions rugir au loin. Cela nous a fort impressionnés, je peux vous le dire. Les hyènes et les babouins ont également fait beaucoup de bruit la nuit.

Zoom sur les animaux sauvages

Nikon D850

ISO
500
Focale
500mm
Vitesse d’obturation
1/30
Diaphragme
f/8

Il arrive souvent que vous n’ayez pas le droit de quitter le chemin officiel. Si vous souhaitez donc photographier des animaux à distance, vous avez besoin d’un téléobjectif puissant. C’est pourquoi j’emporte toujours avec moi mon objectif Sigma 50-500 mm lors de mes voyages. De plus, grâce à la plage de zoom polyvalente, l’objectif convient à la fois à la photographie de paysages et d’animaux. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas besoin de beaucoup de matériel photo. Avec 500 mm, c’est-à-dire le rapprochement maximum, vous pouvez voir les animaux de très près.

Nikon D850

ISO
450
Focale
500mm
Vitesse d’obturation
1/500
Diaphragme
f/9
Nikon D800

ISO
320
Focale
500mm
Vitesse d’obturation
1/125
Diaphragme
f/11
Nikon D800

ISO
560
Focale
95mm
Vitesse d’obturation
1/320
Diaphragme
f/14
Nikon D850

ISO
250
Focale
460mm
Vitesse d’obturation
1/640
Diaphragme
f/6.3

L’année dernière, j’ai remporté le CEWE Photo Award dans la catégorie Humour. J’ai gagné le Nikon Z7 (un appareil photo plein format, ndlr), un objectif 150-600 mm et un objectif 105 mm f/1.4 de Sigma. Ce téléobjectif est une belle mise à niveau de mon objectif actuel. J’ai hâte d’utiliser l’objectif que j’ai obtenu grâce à CEWE. Il me permettra de zoomer d’encore plus loin. De plus, cet objectif est étanche à l’eau, ce qui est certainement utile aux Pays-Bas.

L’une des lauréates du CEWE Photo Award à propos de ‘The Coat’ (La veste)

Incroyable que ma photo soit dans le top 10 après 448.152 entrées.

Langage corporel des animaux

Nikon D800

ISO
900
Focale
210mm
Vitesse d’obturation
1/125
Diaphragme
f/8

Grâce à mes nombreuses années d’expérience en photographie canine, je peux assez bien deviner ce que ressentent les animaux. Ce qui est très utile lorsque vous souhaitez photographier les animaux sauvages. Si vous prêtez une attention particulière à leur langage corporel, vous augmentez les chances de pouvoir capturer des moments spéciaux. De plus, il est également important de savoir quand un animal se sent menacé. Un animal qui se sent menacé devient imprévisible. Dans ces cas, mieux vaut garder vos distances. 

Astuce: Soyez patient avec les animaux sauvages

Attendez patiemment et prenez votre temps. Les animaux se sentiront alors plus à l'aise et se comporteront de manière naturelle.

Nikon D800

ISO
400
Focale
380mm
Vitesse d’obturation
1/320
Diaphragme
f/7.1

En Tanzanie, on voit vraiment beaucoup de zèbres, ce qui les rend un peu moins intéressants à photographier. Mais en conduisant, j’ai vu un groupe de zèbres se raidir et regarder dans la même direction. Ils flairaient le danger, me dis-je. Nous avons rapidement arrêté la voiture, après quoi nous avons surveillé de près la situation. L’appareil photo sous la main. L’attente n’a pas duré longtemps cette fois-là. Après dix minutes, nous avons déjà vu des guépards surgir des hautes herbes.

Heureusement que nous nous étions arrêtés !

Accentuer les textures

Le paysage de la photo était complètement arride, mais les arbres morts sont toujours là. Un sujet photogénique en soi, mais quelque chose manquait encore dans mes photos. Après avoir passé devant le même endroit pendant quelques jours, j’ai eu la chance qu’un éléphant se promène dans le paysage. C’était le complément parfait à cette photo dramatique que j’avais en tête depuis un moment.

Nikon D800

ISO
250
Focale
140mm
Vitesse d’obturation
1/200
Diaphragme
f/11

La conversion de la photo en noir et blanc donne à l’image une puissance supplémentaire. Je le fais souvent d’ailleurs. Vu que les couleurs ne détournent plus l’attention, les formes et les textures sont davantage mises en valeur. Cela fait également ressortir les yeux. La photo d’un léopard ci-dessous illustre également très bien ce que je veux dire.

Résumé

En faisant un safari à bord d’une voiture qu’elle conduisait elle-même, Alice a pu photographier où et quand elle voulait. Elle a fait des photos dans les parcs animaliers africains au crépuscule, a dormi dans des endroits reculés et avait tout le temps d’attendre et d’observer les animaux sauvages. Son expérience avec la photographie de chiens lui a certainement été utile. Cela lui a permis de prédire le comportement des animaux à plusieurs reprises et de prendre des photos hors du commun.

Inspiré(e)?

Dans ce cas, créez maintenant