CEWE rencontre le photographe Theo de Witte

Je suis parti à la recherche de la lumière Hollandaise que les anciens maîtres utilisaient au 17e siècle. Elle existe toujours, cette magnifique lumière basse.

Rencontrez l’auteur

Theo de Witte

Theo a toujours été créatif. Il a été directeur artistique dans une agence de publicité. À l’époque, il se consacrait déjà à la photographie. Il devait notamment trouver des photographes pour prendre des photos pour des campagnes. C’était un travail assez spécialisé et il s’est découvert une passion pour la photographie. Theo a commencé à s’intéresser de plus en plus à la photographie, et en particulier à prendre la lumière naturelle en photo. Après sa carrière de directeur artistique, il a lancé sa propre agence de conception mais il l’a vendue des années plus tard avec l’intention de se consacrer entièrement à la photographie.

 J’ai commencé à m’intéresser de plus en plus à la photographie, et en particulier à prendre la lumière naturelle en photo. J’ai créé des calendriers et des livres photos. En 1989, j’ai gagné mon premier concours photo. C’était un concours au niveau mondial et j’ai gagné un voyage au Japon. C’était très spécial. Jusqu’à ce moment-là, la photographie n’était rien de plus qu’un loisir pour moi.

Je sortais aux petites heures et mon travail me prenait beaucoup de temps. Après ma carrière de directeur artistique, j’ai lancé ma propre agence de conception mais je l’ai vendue des années plus tard avec l’intention de me consacrer entièrement à la photographie.

Concours photo

J’avais enfin le temps de me concentrer pleinement à la photographie. Je réalise des missions et je développe mes propres projets. Cela a donné quelques livres spéciaux, dont : « Hollands licht in de kop van Overijssel ». Dans ce livre, je suis parti à la recherche de la vraie lumière hollandaise, cette lumière particulière que les maîtres hollandais du 17e siècle utilisaient dans leurs tableaux.

SONY A 7R

Vitesse d’obturation
1/160
Diaphragme
14

Ce projet a duré 6 ans, et heureusement pour moi j’ai trouvé cette lumière à certains moments. Pour ce projet, j’ai photographié le petit village de Dwarsgracht, éclairé de la véritable lumière hollandaise, et cette photo m’a permis de remporter un prix aux Sony World Photography Awards. Ce concours photo était organisé dans plus de 180 pays et la remise de prix avait eu lieu à Londres. J’ai pu me rendre au gala en Angleterre avec ma femme. C’est vêtu de mon costume et accompagné de mon épouse habillée d’une magnifique robe que j’ai vécu cette expérience extraordinaire. Cette photo ma permis de gagner un appareil photo, le Sony Alpha 7R (un appareil système) et cela a changé ma manière de prendre des photos.

Des projets spéciaux

Avant, je prenais toujours la route préparé. Je choisissais les lieux, j’élaborais un scénario et je tenais compte de la lumière. Mais après avoir gagné cet appareil compact, j’ai commencé à photographier davantage sur le moment. Avec le Sony, je sors, je prends en rafale des photos de scènes qui se jouent en une fraction de seconde et dans lesquelles la lumière n’a pas spécialement d’importance.

Vous tirez, pour ainsi dire, le meilleur de votre but, et vous avez un regard plus intense et vous êtes plus conscient de votre environnement.

L’année dernière, j’ai entamé un projet qui consiste à prendre une photo tous les jours. J’ai obtenu une magnifique collection de photos : 365 jours 2019. Un projet très spécial qui m’a aussi appris à être créatif dans certaines situations. Vous tirez, pour ainsi dire, le meilleur de votre objectif, vous avez un regard plus intense et vous êtes plus conscient de votre environnement. Parfois, lorsque je n’avais encore rien photographié à 21 h, je m’enterrais dans mon studio pour créer quelque chose moi-même.

Pour mon nouveau projet, je rephotographie des photos du passé mais avec le plus de contraste possible. Par exemple, en 2018, j’avais photographié une place à Leeuwarden remplie de personnes colorées. J’ai repris cette même photo, mais avec une seule personne sur la place. Je trouve qu’en photographie, il faut vraiment avoir un but, sinon on se lasse vite.

Également pendant les périodes particulières (de corona), il faut aborder la situation intelligemment. Vous n’êtes plus aussi libre, vous ne pouvez plus prendre des photos partout et les rues sont presque vides. Pour ma part, cela m’a permis de réapprécier les alentours près de chez moi. Il ne faut pas toujours voyager loin pour trouver de magnifiques sujets à photographier.

La beauté de la photographie c’est que chacun y voit quelque chose de différent. En voyage, je vois que les gens photographient le même point de la même manière. Alors, je tourne sur moi-même et j’envisage d’autres possibilités en termes de sujet. Le selfie, c’est la mort de la photo. Lorsque vous prenez un selfie, vous ne photographier pas votre sujet, vous mettez surtout l’accent sur vous.

Un selfie se prend avec un doigt, une photo avec le cœur

Trucs & Astuces

Rendez-vous dans un lieu spécial et admirez tranquillement ce qui vous entoure. Attendez un peu avant de prendre des photos. Un selfie se prend avec un doigt, une photo avec le cœur. Tout le monde peut appuyer sur un bouton, mais pour obtenir une photo passionnante, bien regarder est essentiel.

Durant cette saison, il est important de faire attention à la lumière. À cette époque de l’année, la lumière n’est pas vraiment belle car en milieu de journée, les ombres sont assez marquées. Vous obtiendrez les meilleurs résultats en prenant des photos aux aurores ou en fin d’après-midi.

Vous voulez en savoir plus sur les photographes fanatiques comme Theo? Alors cliquez ci-dessous sur la Story de Dan Dennis Obido qui a gagné le CEWE Photo Challenge l’année dernière.

L’histoire derrière la photo la rend encore plus belle

Ma photo est réussie si je parviens à transmettre une certaine émotion.

Résumé

Theo de Witte est créatif depuis tout petit. Il était directeur artistique et a ensuite lancé sa propre agence de conception. Mais il se consacre à présent entièrement à la photographie. Il a ainsi participé à différents concours photo, comme les Sony World Photography Awards, et il travaille aussi a des projets photo personnels. L’année dernière, Theo s’était lancé dans un projet qui consistait à prendre une photo tous les jours pendant un an et pour sa dernière idée est de reprendre les même photos que dans le passé mais avec le plus de contraste possible. Ces derniers temps, il a exploré d’avantage les alentours près de chez lui et a découvert qu’il ne fallait pas toujours voyager loin pour trouver de magnifiques sujets à photographier.

Inspiré(e)?

Dans ce cas, créez maintenant

Vos photos numériques imprimées

Un tout nouveau monde s'est ouvert à moi. Ma mission consiste à capturer ce monde de la plus belle manière possible.
Décoration murale