Pour les créatifs : la photographie longue exposition

Avec une vitesse d'obturation longue, vous créez bien plus qu'un simple instantané.

Rencontrez l’auteur

Igwe Aneke

Igwe est un photographe amateur passionné de photographie à longue exposition. En jouant avec la vitesse d’obturation, il ajoute une dimension supplémentaire à ses photos. L'eau sur ses photos semble douce et soyeuse, les nuages forment une brume et il capture également à merveille le ciel étoilé. Si vous ne vous lassez pas des photos d'Igwe, visitez son site Web : www.ianeke.com.

Développer un style personnel

Nikon D7000

ISO
200
Focale
105 mm
Vitesse d’obturation
1/640 sec.
Diaphragme
f/7.1

Comme beaucoup d’autres photographes amateurs, j’ai pris mes premières photos lors de vacances et de fêtes de famille. Quand j’ai acheté mon premier appareil photo reflex, ma passion pour la photographie est devenue de plus en plus sérieuse, mais je photographiais toujours un peu de tout. La nature, des villes, des animaux et des gens. Même la photographie macro et urbex. Après de nombreuses expériences avec différentes techniques de photographie, j’ai commencé à développer mon propre style. Maintenant, mes photos sont caractérisées par l’utilisation de vitesses d’obturation lentes, également connues sous le nom de photographie à longue exposition. Peu m’importe si ce sont des paysages naturels, des paysages urbains ou des photos de nuit. Je pense juste que la photographie à longue exposition est vraiment cool.

Comprimer le temps

Pourquoi ? Des vitesses d’obturation lentes rendent votre image beaucoup plus intéressante qu’un simple instantané. Vous capturez une longue période de temps dans une image fixe. Vous comprimez en quelque sorte le temps. Les bâtiments statiques ressortent encore plus sous un ciel nuageux flouté. Le mouvement des masses humaines peut être capturé dans une seule image. L’eau qui coule se transforme en un mouvement doux et soyeux. Et que penser des trainées d’étoiles ? En floutant le mouvement, vous apportez justement de la sérénité ou du dynamisme à une photo.

Pour le photographe patient : la photographie d’étoiles

J’ai toujours eu le souhait de capturer la Voie lactée depuis La Palma.

Préparations

Une bonne préparation est importante pour prendre de belles photos d’un paysage. Cela commence par la recherche des meilleurs endroits. Je le fais de toutes sortes de façons ; blogs, réseaux sociaux, Google Maps, mais aussi via Google images. Je recueille ensuite les emplacements où je veux aller dans une liste sur Google Maps. À l’heure qu’il est, ma liste contient plus d’une centaine de sites à travers l’Europe.

Nikon D7000

ISO
100
Focale
10 mm
Vitesse d’obturation
1/30 sec
Diaphragme
f/8

Si je veux prendre des photos, il me suffit de choisir un endroit. Il est important à cet égard de prendre en compte la position du soleil. Par exemple, si je veux photographier un château où le soleil se lève par derrière, je n’ai que quelques jours par an pour le faire. La météo joue également un rôle important. Je préfère prendre mes photos de paysage avec quelques nuages ​​dans le ciel. Cela produit une photo beaucoup plus intéressante qu’un ciel bleu clair. La présence de brouillard peut également être très jolie pour les photos de nature.

À la recherche de la plus belle lumière

Nikon D7000

ISO
100
Focale
14 mm
Vitesse d’obturation
1/80 sec.
Diaphragme
f/8

Avec la composition, je pense que les conditions d’exposition sont le facteur le plus déterminant pour une photo réussie. Aux Pays-Bas, on a la plus belle lumière au printemps et en automne, surtout au lever et au coucher du soleil. Le ciel devient alors orange, rouge ou même rose. Il donne une atmosphère totalement différente que lorsque le soleil est haut dans le ciel. Parfois, vous devez vous lever tôt, mais quand vous voyez le soleil se lever sur le paysage tôt le matin, c’est tellement beau. Ce sont des moments de pur plaisir pour moi. Souvent, ce n’est pas seulement beau, mais aussi merveilleusement calme. De cette façon, je peux me concentrer pleinement sur la prise de vue.

Si vous voyez le soleil se lever sur le paysage tôt le matin, c’est tellement beau.

Un esprit créatif

En plus de la nature, j’aime aussi photographier les paysages urbains et l’architecture. La recherche de lignes et de formes géométriques a son charme. Avec l’architecture, la position est également très importante pour une bonne photo. Prenez par exemple une photo en dirigeant votre appareil vers le ciel pour une perspective différente. De quoi obtenir une image totalement différente. Personnellement, je prends souvent des photos d’architecture en noir et blanc. De cette façon, les formes et les lignes sont d’autant plus mises en évidence.

Nikon D750

ISO
100
Focale
20 mm
Vitesse d’obturation
1/50 sec
Diaphragme
f/9
Nikon D7000

ISO
100
Focale
12 mm
Vitesse d’obturation
3 sec.
Diaphragme
f/11
Nikon D7000

ISO
100
Focale
12 mm
Vitesse d’obturation
88 sec.
Diaphragme
f/16
Nikon D7000

ISO
100
Focale
14 mm
Vitesse d’obturation
77 sec.
Diaphragme
f/16

En travaillant avec des filtres et en photographiant plusieurs expositions, beaucoup de choses sont encore possibles en post-traitement. Avec la plupart des photos d’architecture, j’augmente le contraste pour créer un effet dramatique. La photo du bâtiment Gehry est ainsi devenue une belle image abstraite.

Quand on travaille dans un bureau, c’est merveilleux d’avoir un passe-temps créatif en plein air.

Je passe généralement beaucoup de temps sur le post-traitement. Parfois même trop de temps à mon avis. C’est pourquoi je veux garder la photographie uniquement comme passe-temps. Ceci étant dit, c’est une belle variation de mon travail de bureau et je peux y consacrer autant de temps que je veux. De plus, je peux y exprimer ma créativité, ce que j’aime aussi beaucoup. La photo dans le tunnel, par exemple, se compose de plusieurs images. J’ai fusionné ces photos pour créer un mouvement qui attire le regard vers les gens. La symétrie complète la photo. C’est une de mes photos préférées.

Résumé

Igwe a une passion pour la photographie longue exposition. En utilisant des vitesses d’obturation lentes, il comprime le temps dans une seule image. Un style photographique qui demande beaucoup de préparation. Pour capter la plus belle lumière, il se lève régulièrement avant le lever du soleil. Mais il crée également des vitesses d’obturation lentes pendant la journée en utilisant des filtres. En plus des paysages, Igwe aime également capturer l’architecture et les paysages urbains. En jouant avec le temps, il ajoute une dimension supplémentaire à ses photos.

Inspiré(e) ?

Vos photos en grand format !

Du Grand Nord au Moyen-Orient

Ma pulsion journalistique m'emmène vers des destinations de voyage insolites
Livre photo