Photographier tous les pays du monde

Un portrait où vous pouvez voir dans les yeux de quelqu'un que cette personne a eu une vie particulière, je trouve ça très beau.

Rencontrez l’auteur

Loek Carabain

Loek est le photographe interne de l'entreprise de viande dont il était également directeur-propriétaire. À travers son travail, il visite des pays dans le monde entier. Cela lui donne l'occasion de photographier beaucoup. Et lorsqu’il ne voyage pas pour son travail, il visite le plus grand nombre de pays possible où il n’est pas encore allé. À la maison, il a maintenant une collection impressionnante de pas moins de 200 livres photo.

Le Transsibérien

Je viens de rentrer d’un voyage avec le Transsibérien, une route ferroviaire reliant Pékin à Moscou. En dix-huit jours, j’ai parcouru la Chine, la Sibérie, la Mongolie et une grande partie de la Russie. Un bel itinéraire de pas moins de 8.000 kilomètres. Je peux le recommander à n’importe quel photographe. C’est tellement spécial de voir ces pays passer à bord du train. Vous arrivez dans des endroits où vous ne vous rendriez pas aussi rapidement. Par exemple, saviez-vous qu’ils ont aussi un énorme Kremlin à Kazan ? Beaucoup de gens prennent trois mois pour un aussi long voyage, mais parce que nous avons beaucoup utilisé le train de nuit, nous avons pu voir beaucoup de choses en dix-huit jours. Nous avons donc voyagé de manière très efficace.

Astuce: Astuce : voyager en train

Je le recommande à tous les photographes. C'est tellement spécial de voir tous ces pays défiler à bord du train. Vous arrivez dans des endroits où vous ne vous rendriez pas aussi rapidement.

Comment tout a commencé…

Nikon D300

ISO
200
Focale
18mm
Vitesse d’obturation
1.300sec
Diaphragme
f/3.5
Flash
Zonder flits
Afbeelding van vleesfabriek

Je photographie depuis l’âge de dix ans et j’ai donc plus de cinquante ans d’expérience. Au début, je me suis surtout débrouillé, apprendre sur le tas. Ce n’est que plus tard que j’ai suivi des cours à Utrecht. J’étais dans une classe entre photographes et journalistes, ils étaient donc là pour leur travail. Personnellement, j’étais surtout intéressé parce que je voulais faire de meilleures photos pour moi et mes livres. Mais les photos de brochures et de magazines de mon entreprise en ont également profité.

En plus de mon rôle de directeur, j’ai également joué le rôle de « photographe interne » pour ma propre entreprise pendant de nombreuses années. J’aime photographier le « voyage » que fait la viande. C’est un processus spécial à suivre – de la ferme au produit fini. Mon travail me donne également l’occasion de le faire à différents endroits du monde. Je fais toujours des photos pour une variété de revues et de magazines professionnels.

À la recherche d’animaux spéciaux

Voyager beaucoup, les fuseaux horaires toujours changeants : cela demande beaucoup d’effort physique. Si vous voulez beaucoup voyager et voir le monde, vous devez rester en bonne santé. C’est pourquoi je cours un semi-marathon tous les dimanches. Cela me permet de rester en forme et de faire ce que j’aime faire : voyager et photographier.

Astuce: Utilisez les connaissances locales

Un bon guide local est précieux pour chaque photographe. Par exemple, il vous dit exactement quel buisson chercher pour trouver un caméléon.

Je suis heureux avec mes photos de voyage de Madagascar où je voyageais avec ma femme. Avec un guide local, nous sommes allés chercher des animaux spéciaux. Par exemple, ce guide savait exactement où et sous quels buissons on devait chercher un caméléon. Tout d’abord, bien sûr, vous recherchez le bon buisson et s’il y a également des crottes en dessous, alors vous savez qu’il y a de fortes chances d’y voir un caméléon. Plus vous faites ce type de repérages, mieux vous reconnaîtrez les signaux vous-même.

Nikon D800

ISO
200
Focale
160mm
Vitesse d’obturation
1/160sec
Diaphragme
f/3.2
Flash
Geen flits
Nikon D800

ISO
720
Focale
200mm
Vitesse d’obturation
1/200sec
Diaphragme
f/2.8
Flash
Geen flits
Nikon D800

ISO
1000
Focale
300mm
Vitesse d’obturation
1/320 sec
Diaphragme
f/2.8
Flash
Zonder flits

Les équipements essentiels pour voyager

Depuis des années, je photographie avec les meilleurs reflex numériques de Nikon combinés avec des objectifs ED. Je pense qu’il est important de ne pas emporter trop d’objectifs lors de vos voyages. Vous devez rester mobile. Mais je prends toujours deux appareils photo avec moi, au cas où l’un des deux ne marcherait plus..

Les objectifs i Objectifs Les objectifs garantissent que le sujet est affiché sur le capteur d'image. Ils existent dans toutes les formes et tailles ; du grand angle au téléobjectif. Il existe donc un objectif adapté à chaque situation. De plus, vous pouvez choisir un objectif « prime » (à focale fixe) ou des... En savoir plus que j’emporte sont des 55 mm et 200 mm de Nikon. Les autres équipements étant souvent trop lourds pour photographier à la main, vous avez besoin d’un trépied. Personnellement, je n’aime pas trop trimballer tout ce matériel. Si je veux prendre une photo en basse lumière, je cherche un objet sur lequel poser mon appareil photo. Dans ce cas, je peux quand même utiliser une vitesse d’obturation plus lente sans qu’il n’y ait trop de bruit sur la photo.

Toujours à l’affût

Aussi particuliers et fascinants que puissent être les animaux à l’étranger ; on trouve aussi beaucoup de jolis animaux ici chez nous. Je vis dans un bel espace vert à Drenthe et mon équipement et mon matériel sont toujours prêts pour l’action. Nous avons beaucoup d’écureuils et d’oiseaux dans notre jardin ; il y a souvent des espèces spéciales. Si je vois un tel animal, je veux pouvoir le capturer immédiatement. Si vous devez toujours chercher le teleobjectif i Téléobjectif Un téléobjectif est un objectif avec une plage de zoom étendue. Cela vous permet de vous rapprocher des sujets plus éloignés. Les téléobjectifs sont donc largement utilisés en photographie de sport, de portrait et de nature. On parle de téléobjectif lorsqu'il a une focale d'environ 70 mm. En savoir plus approprié, vous manquez souvent votre chance de faire une belle photo. C’est pourquoi j’ai toujours un appareil photo sur un trépied afin de pouvoir prendre des photos immédiatement lorsque l’occasion se présente.

J’ai toujours un appareil photo sur un trépied afin de pouvoir prendre des photos immédiatement lorsque l’occasion se présente.

Loek Carabain

Qu’est-ce qui fait qu’une photo est une photo exceptionnelle ?

Nikon D800

ISO
200
Focale
70mm
Vitesse d’obturation
400
Diaphragme
f/10
Flash
Zonder flits

Une photo vraiment exceptionnelle raconte une histoire particulière. Je veux pouvoir donner libre cours à mon imagination en regardant une photo. Un gros plan i Gros plan Un gros plan est une photo où le sujet photographié semble être proche. Ceci est effectué en effectuant un zoom ou en plaçant l'appareil photo à proximité du sujet. En tant que photographe, vous dirigez le regard du spectateur. De plus, un gros plan crée un sentiment d'implication chez le... En savoir plus d’un oiseau peut être parfaitement photographié techniquement, mais s’il est mis en scène, la magie est partie pour moi. Je pense que l’histoire que raconte la photo est tout aussi importante. Sinon ce n’est rien d’autre qu’un truc artificiel.

Au mur de mon couloir, j’ai accroché un triptyque d’un pêcheur qui vient de lancer son filet. Il doit travailler dur pour gagner son argent. Chaque jour, il jette ses filets et chaque jour, son revenu dépend de ce qu’il attrape. Nous pouvons difficilement imaginer sa vie. Et ce sont justement ces belles histoires qu’il faut capturer. Les photos vraiment extraordinaires ? On n’en fait pas si souvent. Peut-être dix par an. Des portraits où l’on voit dans les yeux de quelqu’un que cette personne a eu une vie particulière, je trouve ça beau. Cela m’inspire et me motive.

Nature pure

La « nature pure » est souvent le thème central de mes photos. Outre le fait que j’aime photographier la nature et que je veux capturer des histoires pures, je n’édite guère mes photos. Tout au plus quand il y a un reflet sur la photo qui me dérange. Dans ce cas, je vais le retoucher, mais cela ne m’arrive presque jamais. Une photo doit être bonne du premier coup. Et avec une vitesse de sept images par seconde, il y en généralement au moins une bonne photo.

Photographier tous les pays du monde, voilà ma ‘bucketlist’ personnelle.

Loek Carabain

Après plus de cinquante ans de photographie, je suis toujours enthousiaste. Je n’ai pas l’intention de m’arrêter aussitôt. En fait, un nouveau thème a récemment été ajouté à la catégorie « nature pure ». Je suis le grand-père de trois petites-filles dont je prends souvent des photos. De plus, j’espère naturellement pouvoir photographier encore quelques pays magnifiques. Parce que bien qu’il y ait déjà 200 livres photo dans ma bibliothèque, je n’ai pas encore vu tous les pays du monde, loin s’en faut !

Résumé

Il a déjà visité de nombreux pays. Fort de ses nombreuses années d’expérience en photographie, Loek Carabain a déjà pris beaucoup de belles photos racontant des histoires particulières. Beaucoup d’autres suivront, car Loek a une ‘bucketlist’ assez particulière : photographier tous les pays du monde.

Partager une expérience ?

Créez un livre photo maintenant

Capturer la vie en Gambie

Après avoir vu mes photos, les gens veulent faire quelque chose pour ceux qui ont moins de chance que nous.
Livre photo