Entretien avec la photographe amateur Cindy van der Boom

Le nombre exact ? Elle ne le sait pas. Cindy estime néanmoins qu’il y a sans doute plus de vingt livres photo CEWE dans sa bibliothèque. Tous les livres photo de vacances ont une couverture de la même couleur bleue et presque tous la même taille. Le pays et l’année du voyage sont écrits au dos des livres photo en lettres élégantes. Cindy van der Boom est une photographe amateur et accorde beaucoup d’attention à la prise de ses photos ainsi qu’à la mise en pages et à la structure de ses livres photo.

Un passe-temps devenu une passion

« La photographie est ma grande passion et pourtant je ne m’y suis mise qu’en 2013, » nous dit Cindy. « Cette année-là, je me suis inscrite pour un cours de photographie. J’avais un appareil photo compact et je voulais savoir comment utiliser au mieux l’appareil. Un cours de base donc. » Ce premier cours a vite dérapé, c’est le moins qu’on puisse dire : « Avec mon appareil standard, j’étais incapable de suivre le rythme des autres participants, qui possédaient tous des appareils hybrides reflex. Mais j’ai trouvé le cours bien trop amusant pour pouvoir m’arrêter. » L’appareil photo compact a rapidement été remplacé par un véritable appareil photo reflex, un Nikon D3200. Et c’est ainsi que Cindy, débutante, est passée au groupe d’exposition, avec comme cerise sur le gâteau une exposition personnelle. « Grâce à ce cours, j’ai considérablement évolué et j’ai découvert, par exemple, que j’aime beaucoup prendre des photos techniques, en particulier des photos ‘strobist’*. Avec cette technique, je peux créer un tout nouveau monde de possibilités d’éclairage créatives. De cette façon, je repousse mes limites à chaque fois. »

 

* Strobist est une technique de photographie dans laquelle vous utilisez les flashes séparément de votre appareil photo et, en combinaison avec la lumière existante, créez un effet créatif sur votre photo.

 

Repousser des frontières

Cindy ne fait pas que repousser ses limites en photographie ; elle est également très ambitieuse dans la création de livres photo. Entre autres choses, elle crée des livres photo de ses voyages, où la conception du livre photo commence avant même que le voyage ne débute.

Le diaphragme f 11 – Tems de pose 1/100 – ISO 200 – L'exposition 0.0 – 2 flashes séparés
Cindy avec son livre photo CEWE

« Je me prépare bien. Par exemple, je regarde des photos d’autres photographes qui ont déjà visité ce pays ou cet endroit. Je me documente et je m’assure que je sais à quoi m’attendre. Je regarde aussi les livres photo des autres pour avoir des idées. » Mais Cindy tient également compte de son livre photo pendant le voyage. « Je regarde constamment quelles photos je pourrai intégrer à quels endroits dans mon livre photo. Par exemple, je prends aussi des photos que je pourrai ensuite utiliser comme arrière-plan ou comme détail dans le livre. » Cette approche porte ses fruits. Lorsqu’elle feuillette ses propres livres photo, elle a l’impression de parcourir un magazine. « Je veux transmettre le sentiment que je ressens lors de mes voyages dans mes photos et dans mes livres. Et je veux me surpasser constamment, ce qui signifie que je passe parfois une soirée entière sur une page. En conséquence, la conception d’un nouveau livre photo prend parfois des mois. » Oui, on pourrait presque penser qu’elle place la barre très haut… ;-). Tant que tu t’amuses, Cindy. « Oh, certainement. Je me perds complètement dans mes livres. »

 

Mais faire pour créer un livre de si haute qualité ?

Lorsque nous lui demandons de quels pays elle a déjà un livre photo dans sa bibliothèque, elle énumère un nombre impressionnant de pays. Cuba, le Mexique, l’Indonésie (Java et Bali), le Sri Lanka, la Thaïlande, la Jamaïque, le Cap Vert, la Sicile : et ce n’est pas tout. Pourtant, Cindy s’est également mise à voyager assez tard et, ces dernières années, elle a donc repoussé des frontières au sens propre et au sens figuré.

« Mon premier grand voyage a été à Cuba en 2010. Ce fut une expérience très impressionnante et amusante, qui a éveillé mon envie de voyager. » Bien que Cuba reste l’un de ses favoris, chaque pays a naturellement ses charmes. « Je n’ai pas vraiment de favori. Mais si je dois choisir, Cuba et le Sri Lanka sont les voyages qui me restent le plus en mémoire. » Cindy a visité ce dernier pays en 2013. « On l’appelle aussi la perle de l’océan Indien et il n’y a vraiment rien à redire. Les gens chaleureux et hospitaliers, la culture particulière, la beauté de la nature et tout ce que nous avons expérimenté là-bas font que ce pays occupe une place de choix dans mon cœur. »

Préparer le prochain voyage

Le prochain voyage ? Curaçao. Et bien que ce ne soit que dans quelques semaines, Cindy s’est également déjà bien préparée pour ce voyage. Ainsi, elle sait à quoi ressembleront ses journées, ce qu’elle veut voir et ce qu’elle veut photographier. En termes d’équipement, elle emportera un peu de tout. Des objectifs (en plus de l’objectif 18/55 standard, un objectif 70/300 et un objectif de 50 mm l’accompagneront dans sa valise), des filtres, un appareil photo sous-marin … « L’appareil photo sous-marin est pratique lorsque nous allons au fond de la mer et bien sûr pendant la plongée en apnée. De cette façon, nous pourrons sans aucun doute prendre de très belles photos du monde sous-marin de Curaçao. » Et comme si l’équipement photographique n’était pas encore assez étendu, Cindy et son partenaire Rob emportent tous les deux un appareil photo compact. « Parfois, il est tout simplement plus pratique à utiliser. Cet appareil photo dispose également d’options de réglage et de fonctions supplémentaires, telles que l’HDR (une fonctionnalité permettant de fusionner trois images en une seule photo, ndlr). Ou, par exemple, une fonction permettant d’accentuer une couleur d’une photo noir et blanc. » Le partenaire de Cindy ? Il ne pouvait pas y échapper : lui aussi a été touché par le virus de la photographie. « Après lui avoir appris à bien observer, il s’est également perfectionné. J’aime le fait qu’il voit des choses très différentes de moi. Parce que nous prenons littéralement des photos de deux points de vue, nous créons ensemble une image très variée mais complète de notre voyage. »

Le diaphragme f 11 – Tems de pose 1/100 – ISO 200 – L'exposition 0.0 – 2 flashes séparés

« Détail amusant : j’ai gagné l’appareil photo compact que mon partenaire utilise en 2015, lorsque j’ai remporté le deuxième prix du concours du livre photo CEWE. Rob l’utilise fréquemment. »

Types de photographie

Comme chaque photographe, Cindy a également ses préférences. « Pas besoin de me demander des portraits. Je prends parfois des photos de personnes, mais toujours à distance. Je pense aussi que si vous prenez une photo de quelqu’un pendant votre voyage, il faut lui demander son accord. Je n’ai pas le courage d’imposer mon appareil photo à un étranger. » En plus de la photographie strobiste, elle est enthousiaste à propos de la photographie de paysages et de nature. « Aux Pays-Bas, je sors avec mon appareil photo dès que j’en ai envie. Je n’ai pas de jour ou de moment fixes. Je vérifie juste s’il fait beau et si j’ai de l’inspiration. En ce qui concerne l’heure, je préfère les heures bleue et dorée, au lever et au coucher du soleil. Vos photos ont ce petit plus à ces moments-là. De quoi obtenir des images surprenantes. Mes photos prises à ces moments-là sont souvent encore plus belles que je ne le pensais d’avance. »

Le diaphragme f 5,6 – Tems de pose 1/160 – ISO 200 – L'exposition 0.3 – La balance des blancs: nuageux

Réglages de l’appareil photo

Quant aux réglages, Cindy préfère le mode A. Cela veut dire qu’en tant que photographe, vous pouvez déterminer vous-même le diaphragme. En d’autres termes, quelle doit être l’ouverture de l’objectif et combien de profondeur de champ voulez-vous sur la photo ? La profondeur de champ est la distance à l’intérieur de laquelle le sujet de la photo reste net. En jouant avec la valeur d’ouverture, vous créez un arrière-plan complètement flou ou vous vous assurez que tout est bien net (plus le nombre F est élevé, plus grande sera la partie qui est nette sur la photo). L’appareil photo choisit ensuite une vitesse d’obturation appropriée. « Pour les sujets avec une luminosité moyenne, cela garantit une exposition neutre. Si le sujet est beaucoup plus clair ou plus sombre qu’en moyenne, il vous suffit de compenser le réglage pour éviter les surexpositions ou les sous-expositions. Si nécessaire, j’ajuste un peu la valeur ISO et je vérifie toujours la balance des blancs », explique Cindy. « Je joue constamment avec les boutons de mon appareil photo pour trouver le meilleur réglage pour chaque photo et pour que la lumière soit optimale. »

Jouer avec les réglages sur place est indispensable, car Cindy ne retouche guère ses photos. « Je n’y suis pas très douée. Je peux redresser un horizon et changer le ton d’une photo, mais ça s’arrête là. Je pense aussi qu’il faut faire une photo au moment même et non pas par après dans Photoshop. »

Le diaphragme f 7,1 – Tems de pose 1/400 – ISO 400 – L'exposition +0.7 – La balance des blancs: lumière du jour - La distance focale 300mm

Une pro du logiciel CEWE

Alors qu’elle n’utilise guère les programmes de retouche photo, Cindy est par contre une fanatique du logiciel CEWE. « Lors de la conception de mon livre photo, je suis dans un flux dont je ne peux pas sortir facilement. Après le dîner, je commence avec mon livre photo et il est onze heures sans que je me n’en rende compte. Je ne peux tout simplement pas m’arrêter. » Cindy travaille de manière structurée dans ce processus de conception. Tout d’abord, elle sélectionne les photos pour son livre photo. Ensuite, elle crée également un sous-dossier avec des photos qu’elle peut utiliser comme arrière-plan ou comme remplissage sur une page. Cette pro du logiciel CEWE n’a plus besoin de réfléchir au type de livre : « Mes 10 à 12 derniers livres photo ont tous le même format : la version XL. Ce livre photo mesure 30 x 30 cm et je le combine avec du vrai papier photo et une reliure à plat. Ce type de livre a vraiment une apparence professionnelle. Si je peux donner un conseil aux autres créateurs : optez toujours pour le papier photo CEWE. Vos photos seront d’autant mieux mises en valeur et plus nettes que sur du papier standard et resteront belles plus longtemps. Cela vaut vraiment l’investissement. »

Les astuces de Cindy pour la création de votre livre photo

  1. Regardez bien les livres des autres (cliquez dans le logiciel sous l’onglet « Web » sur le bouton « exemples »). De cette façon, vous obtiendrez des idées et de l’inspiration pour votre propre livre photo.
  2. Procédez de manière structurée. En présélectionnant les photos que vous souhaitez dans votre livre photo, vous pouvez vous concentrer entièrement sur la mise en pages pendant que vous créez votre livre photo.
  3. Le logiciel CEWE est constamment mis à jour avec de nouveaux formats, cliparts, cadres et arrière-plans. Par conséquent, regardez régulièrement sous le bouton rouge « plus ».

Sobriété et ambiance

Cindy est claire sur la mise en pages de ses livres photo. « J’aime la sobriété dans mes livres photo. » Elle place quatre, huit photos au maximum sur deux pages. « Cela me permet de vraiment transmettre le sentiment du lieu, du paysage ou de la ville. Vous pouvez presque goûter l’atmosphère dans mes livres photo. J’essaie de retenir l’attention du spectateur avec des photos surprenantes et en créant des pages dont vous ne vous lassez pas. » Cette approche lui va plutôt bien ; Cindy a maintenant une foule de fans qui attendent avec impatience ses nouvelles créations. À chaque fois, elle parvient à les surprendre. « Ils utilisent mes livres pour trouver des idées pour leurs propres livres photo. Je reçois donc régulièrement des questions sur la manière dont j’ai réalisé certaines choses. »

Étant donné que Cindy varie fréquemment avec ses mises en page, elle est une grande fan du logiciel CEWE. Elle adore par exemple utiliser la possibilité de sauvegarder vos formats créés par vous-même et de les réutiliser sur d’autres pages ou dans d’autres livres photo. « Cela devient vite monotone si vous placez toujours quatre photos par page. C’est pourquoi j’aime alterner. La possibilité de sauvegarder différents formats est un avantage considérable et me fait gagner beaucoup de temps et de travail. »

Fonctions préférées

Cindy utilise fréquemment les fonctionnalités du logiciel CEWE. « Par exemple, je travaille beaucoup avec des cadres (subtils), des ombres et des modèles de dégradés. Je laisse les couleurs des photos revenir dans ces cadres, par exemple, et ajuste la police au style de la page. De cette façon, je crée une certaine unité et sobriété. »

Vous aussi, vous voulez tirer le maximum de votre livre photo, tout comme Cindy ? Dans ce cas, jetez un coup d’œil aux livres photo d’autres clients.